Les prix de nos articles sont établis pour être accessibles financièrement au plus grand nombre,

ils doivent néamoins refléter le coté artisanal et local de notre travail pour assurer la pérennité de la structure:

 

Le découpage du prix repose sur :


- La préparation de la matière première.


Les tissus issus du recyclage nécessitent un travail de préparation méticuleux : tri, lavage, séchage, mesure, archivage, affectation.

Ce travail est pris en charge par nos bénévoles et concernent une bonne partie de nos vêtements adaptés comme le Jenny jean et la blouse Annette.

Ces vêtements sont vendus à 25€. Les tissus et jeans issus du partenariat avec la Croix Rouge ne sont pas neufs, nous expliquons clairement notre démarche.

 

Cette dimension de développement durable est très importante pour nous, en terme de conception du vêtement, nous invitons chaque fois que cela est possible, les personnes à adapter leurs vêtements pour les rendre ergonomiques.

Cette pratique est triptique, elle est bonne pour l'environnement et l'economie (coûts abordables) et surtout elle nous permet de maintenir une permanence avec nos bénévoles, source de lien social. Les bénévoles qui nous rejoingnent trouvent du réconfort à travailler dans le développement social et local.

 

- Les charges affectées au personnel salarié et au local.

Le poste le plus important du budget de l'association reste l'emploi du personnel pour la coordination et la couture, la coordination est nécessaire pour le fonctionnement de l'association et la couture pour répondre aux demandes exprimées par les personnes qui sollicitent nos services. Les charges qui portent sur le personnel et le fonctionnement de l'association sont diverses (charges URSAFF, salaires, cotisations diverses, factures d'énergie, assurance, téléphone et autres) et elles ne peuvent être absorbée par la vente des vêtements.

 

-Les travaux de création et de confection (choix des tissus), des matériaux supplémentaires (petites merceries), jusqu'au rendu du vêtement unique.

Chaque fois que nous le pouvons nous sollicitons des partenaires pour avoir des dons de tissus ou de laine. Le stock de tissu de dons s'épuise et nous devont acheter nos tissus pour nous renouveller.

Même si nous chinons au moment des soldes sur Paris (Anne s'y rend de temps en temps), le poste des matières premières reste le plus important dans la confection d'un vêtement adapté. Il représente plus de 65 % du prix de vente du vêtement.

L'autre plus gros poste étant, celui de la main d'oeuvre locale pour la couture.

 

-Les charges liées au site Internet.

Le site, nous permet d'être accessible. Il demande un investissement financier important dans un premier temps pour l'association. La mise en ligne des vêtements prend du temps et les compétences attendues sont transverses, les bénévoles se pretent au jeu du mannequinat mais la mise en ligne est fastidieuses (photographie, retouche avec logiciel, interface du site et rédaction des articles).

 

-Les frais d'emballage et d'expédition et les charges de mise à disposition du personnel.

L'association demande un tarif d'expédition aligné sur les prix de la poste, mais il faut mettre le personnel à disposition pour expédier les colis et prévoir les emballage.

 

Tous ces paramètres entrent dans la décomposition du prix de nos articles mais ne sont pas répercuté au prix réel dans le soucis de maintenir des prix abordable pour les personnes en situation de handicap.